Connect with us

LIVRE

Rencontre avec Sandrine Bourgeois du Festival du Làc

À l’occasion de la nouvelle édition du Festival du Làc en Suisse, La Fringale Culturelle est fière d’annoncer ce partenariat exceptionnel. Sandrine Bourgeois, l’une des organisatrice, répond à nos questions à propos de cet événement né d’un groupe de passionnées.

Published

on

En premier plan : Julie Vasa et Sandrine Bourgeois, et derrière de gauche à droite, Agnès Schmidlin, Valérie Billon, Delphine Stouff.

LFC : Pour commencer, comment est composée l’équipe du LÀC? 

SB : Nous sommes cinq femmes passionnées de littérature, Valérie Billon, Julie Vasa, Agnès Schmidlin, Delphine Stouff et moi-même Sandrine Bourgeois. On nous surnomme les Dames du LÀC. Nous venons d’univers différents, ce qui est un atout pour l’organisation d’un Festival qui a besoin de toutes les compétences.

LFC : Racontez-nous la naissance de votre envie de créer ce festival ?

SB : De réflexions lors du Cercle des Lectrices Bienveillantes qui rassemble plus de cent femmes : il n’y a pas d’événement littéraire près de chez nous. Du « Y-a pas, faudrait que… ». Les 5 Dames du LÀC sans connaître le monde de l’événementiel ont relevé leurs manches et ont construit de A à Z ce Festival qui se veut ouvert et accueillant pour les auteurs et les visiteurs.

LFC : Par rapport à la France, pensez-vous que la Suisse a une place à prendre sur les festivals du livre ? 

SB : Tout ce qui permet de mettre en avant le Livre, donner envie de lire, est à mon sens à accueillir que ce soit en France ou en Suisse. La concurrence n’a pas lieu d’être en matière de Culture qui est un Bien essentiel. Nous sommes touchées par les nombreuses demandes d’auteurs Français qui nous sollicitent pour participer au Festival. Nous ne pouvons malheureusement pas tous les satisfaire compte tenu du nombre de places limitées. Ce qui prêche en faveur d’un réel besoin de ce type de manifestation.

LFC : L’an dernier, pour la première édition du festival, l’ambiance ne ressemblait pas du tout à ce que nous étions habitués des festivals littéraires. C’était chaleureux, presque familial. Vouliez-vous aussi créer une véritable expérience ? Et pourquoi ? 

SB : Tout à fait et merci de le souligner, nous souhaitons véhiculer le message que lire est une activité agréable, nécessaire, qui invite au partage et aux échanges. L’univers chaleureux et respectueux contribue à rendre accessible le livre pour lui donner toute sa place dans la Cité auprès de tous les publics, toutes les générations confondues.

LFC : Parlez-nous de la vie culturelle genevoise ? 

SB : Le Festival du LÀC invite les autres Arts notamment la sculpture avec Pierre Marie Lejeune qui a collaboré avec Niki de Saint-Phalle. Ses œuvres originales seront exposées dans le Parc du Festival au bord des vignes, face au lac et à la montagne. La peinture avec Gaëlle Mot qui rend hommage au Leman. Plusieurs formations musicales seront également présentes avec une mise en avant du Tango en hommage à un bienfaiteur décédé récemment.

LFC : En un mot, pourquoi venir au Festival du Lac ? 

SB : Pour vivre une expérience culturelle unique, sensorielle et chaleureuse.

LFC : Et enfin, comment faites-vous le choix du thème ? Selon vos lectures, découvertes culturelles en général, ou peut-être la société ? 

SB : Cette année le fil conducteur est la Liberté, thématique qui est venue naturellement compte tenu de ce que nous avons vécu avec la pandémie et les différents conflits en cours. Ce qui nous amène à réfléchir sur les libertés publiques et individuelles. Le Festival abordera de nombreuses thématiques notamment – Liberté de mourir, d’aimer, de pardonner, d’écrire, de publier, de vivre ensemble, de la Femme…Une centaine d’auteurs parlera de ces thématiques dans des formats différents conférences, tables-rondes, rencontres, radio, speed-booking…

Ce week-end à Collonge.

En savoir plus :

Festival du Làc

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

LIVRE

Florent Pagny en couverture de juillet août

Florent Pagny, invité d’honneur du numéro d’été de La Fringale Culturelle

Published

on

Pour le commander, cliquez sur l’image :

Continue Reading

LIVRE

Katherine Pancol en cover de juillet août

Le nouveau numéro de La Fringale Culturelle

Published

on

Pour le commander, cliquez sur l’image :

Continue Reading

LIVRE

Mélissa Da Costa en couverture du numéro de mars/avril

Pour mars/avril, Mélissa Da Costa est à la une du numéro de mars/avril 2023.

Published

on

Je souhaite acheter le magazine ou je suis déjà abonné(e) :

 

Continue Reading

Tendance